LE LANGAGE DE L’AMOUR

Une célébration de l’amour et de la passion

Auteur : Megan Tresidder
Edition : Gründ 2005

Quatrième de couverture :

L’amour est l’émotion humaine la plus importante et la plus complexe.
Megan Tresidder dévoile pour nous toutes les nuances du cœur humain quand il aime : tendresse, désir, jalousie, chagrin, mélancolie, érotisme, sensualité et bien d’autres.

Une vision kaléidoscopique de l’amour tel que représenté par les plus grands artistes de notre civilisation.

Des clés pour comprendre le langage muet de l’amour, la signification secrète des gages d’amour, des fleurs et de certains aliments.

Une exploration des grands archétypes d’amour – les symboles psychologiques que l’inconscient utilise pour donner forme à nos désirs et nos fantasmes.

Un florilège de poésie amoureuse, grâce à des citations de très grands écrivains comme Dante, Pétrarque, Shakespeare, François Villon, Paul Eluard, etc.

 

Extraits du livre « Le langage de l’amour »:

LE DESIR D’UNION

Dans tous les mythes, la création procède d’un principe unique : un dieu, un océan cosmique, une conscience pure, ou la force du chaos. Dans tous les cas, le principe unique se scinde pour donner naissance à la diversité des choses vivantes. On a longtemps cru que le désir sexuel provenait de la séparation d’avec une entité originelle bisexuée ou androgyne. Ainsi dans la mythologie indienne, Brahama, le dieu créateur, oblige la divine Shiva, mi-mâle, mi-femelle, à se débarrasser de ce qui est femme en elle : Parvati se réintègre en lui après s’être répliquée en déesse, et Shiva tombe amoureuse du double de Parvati. Ces légendes contiennent une vérité essentielle : l’amour est en partie le désir d’échapper à notre sentiment d’insuffisance.

 

AMOUR ET AMITIE

La protestation consacrée par l’usage que quelqu’un n’est pas un amant, mais ‘seulement un ami’, laisse à penser qu’il y a loin entre amour et amitié. Or l’expérience et la littérature prouvent que la frontière entre les deux est non seulement franchissable, mais qu’il est parfois merveilleux de la franchir. « L’alliance de deux âmes justes », que célèbre Shakespeare dans un de ses plus beaux sonnets d’amour, est ce qui fonde nos amitiés les plus fortes, et c’est aussi ce qu’on a souvent considéré comme une des plus nobles raisons d’aimer. Les affinités intellectuelles et morales, si elles ne capturent pas le cœur aussi vite que la beauté, peuvent néanmoins fonder un amour profond qui pourra se développer en passion. L’équilibre fragile entre l’engagement affectif de l’amitié et la découverte qu’elle s’est muée en amour et un thème éternel. Pour Freud, il n’est pas d’amitié sans pulsions sexuelles. Et pourtant chez nous et ailleurs, aujourd’hui comme hier, l’amitié a toujours été célébrée comme la forme d’amour la plus pure et la moins égocentrique….

LE RIRE ET L’AMOUR

Un amant au cœur brisé trouve le rire bien cruel, et pourtant l’humour est essentiel pour réussir une relation. Et si on en est capable, rire de soi-même n’a pas son pareil pour soigner la douleur d’un amour obsessionnel.
Autrefois, la Arabes considéraient l’amour comme une forme d’art très sérieux, avec ses rituels élaborés, mais qui sait si, paradoxalement, ils ne fondaient cet art sur l’humour ? Pour l’historien Théodore Zeldin, les Bédouins toléraient que les femmes plaisantent familièrement avec des étrangers de passage parce qu’ils y voyaient une façon de se dégager d’un ensemble de conventions étouffantes. Cette liberté donnait souvent lieu à des aventures amoureuses passionnées.
L’amour passion, surtout quand il transgresse les convenances, et prend des risques, n’est jamais très loin de la farce. Shakespeare, grand maître en amour s’il en fut, estimait que pour faire sa cour à une dame, il fallait de l’esprit et de la gaieté. Même la jeune Juliette, pourtant tragique victime de son destin, réussit à rire d’elle même. Dans les prémices de l’amour, l’esprit est une des armes majeures des femmes….

LA MUSIQUE ET L’AMOUR

Depuis longtemps, les chansons d’amour sont un langage d’amour à la fois éloquent et compris de tous. Elles nous émeuvent d’une façon qui transgresse allégrement les frontières de l’âge, du milieu social, et des goûts esthétiques. Car même la musique dite facile possède un étonnant pouvoir sur le plus sophistiqué des individus.
Chez les grecs, le mythe d’Orphée illustrait la puissance de la musique pour célébrer l’amour. Après la mort d’Eurydice, sa femme adorée, Orphée, le musicien poète, descend la chercher aux enfers et par ses chants d’amour, charme et amadoue Hadès, dieu de la mort, gardien des enfers.

LA FEMME AUX TROIS VISAGES

Qui dit qu’elle a un double visage 
Les visages
Elle en a trois :
Le premier indéchiffrable, pour le monde extérieur ;
Le second, dissimulé sous le voile de sa propre contemplation.
Le troisième, son visage de l’amour
Q’une fois, en un moment d’éternité, elle tourna vers moi.

Robert Graves (1895 – 1985)


Remonter en haut de la page



Mireille Petit © - Tous droits réservés - 2009