D’AILLEURS ET D’ICI (Voyage fabuleux)
De Michel Grange

Autrefois (une brève éternité)
J'ai abrégé l'infini de la seule façon humainement possible:
Je suis mort!
La mort n’étant guère enviable
Je suis rené
Mais on m‘a nommé Michel
Afin que cette foi je n’oublie pas
Que pour s’accomplir fils de Dieu
Naissent beaucoup d’appelés
Et peu d’élus
Car pour cela
Il faut terrasser le mythique dragon
Qu’on ne sait où trouver.

A son inconsciente recherche
J’ai haï la haine
J’ai aimé l’amour
Puis j’ai aimé la haine
J’ai même haï l’amour
Avant d’apprendre
A simplement aimer et haïr
J’étais devenu fils de l’Homme!

Abordant ma vraie quête
J’ai rêvé que j’étais éveillé
J’ai éveillé mes rêves
Une fois éveillé je ne rêvais plus
Et quand je rêvais à nouveau
Je n’étais plus éveillé
Mortel cauchemar
Depuis j’ai rendu mes rêves à mon sommeil
Mais je ne dors plus que d’un œil

Guettant du gardien du Seuil la présence
J’ai gravi franchement d’infranchissables sommets
J’ai franchi gravement les limites de la gravité
Et depuis je suis si léger que plus jamais
Je ne m’appesantis.

J’ai parlé les éternelles langues universelles
Qui restent à inventer
Même à Babel
Personne ne m’a compris

Comprenant enfin qu’il n’y a ni gardien ni dragon hors de moi
J’ai effleuré des mondes impalpables
Ils m’ont touché

J’ai humé des univers inodores
Ils m’ont parfumé

J’ai entrevu les hauteurs invisibles
Elles m’ont ébloui

J’ai cru entendre de secrètes sonorités
Elles m’ont fait vibrer

Au nectar de Dieu j’ai goûté
Malgré mon humaine condition
J’en suis encore rassasié.

 Création Michel Grange, janvier 97
mailto :michelgrange@free.fr
Reproduction et diffusion libre sur tout support non payant
Sous réserve de n’apporter aucune modification au texte
et d’y faire figurer cette signature et avis.

 

 

Remonter en haut de la page


Mireille Petit © - Tous droits réservés - 2009